Marathon du Larzac : une première

Un départ au pied d’une bergerie, Montredon comme village de départ emblématique, le Larzac un terroir rebelle et sauvage comme cadre, le Marathon du Larzac va prendre sa source et puiser son énergie au coeur même d’un espace chargé d’histoire.

C’est l’histoire de l’agropastoralisme mais c’est aussi l’histoire d’une terre qui s’est battue pour sauvegarder sa liberté, la liberté de vivre au « pays », la liberté d’exploiter une terre noble en refusant le fatalisme et l’autoritarisme.

Le Marathon du Larzac, ce sera donc un juste retour aux sources des Templiers, comme la première édition créée en 1995 et tracée uniquement sur le Larzac pour découvrir ce plateau rugueux et fouetté par les vents d’autant.

De Montredon, après un départ donné uniquement au porte voix, le peloton s’engagera dans de magnifiques bouyssières, ces chemins typiques des causses qui autrefois permettaient aux bergers et leurs troupeaux de migrer à l’abris des vents mordants. Beaucoup ont été restaurés, rebâtis, c’est justement par ces anciennes voies qu’il faudra rejoindre Pierrefiche. Comme à saute moutons en passant par Les Marres, La Resse, les Privats, des hameaux où l’on peut admirer la beauté de l’architecture caussenarde.

Après cette première section patrimoniale de 11 km, place aux grands espaces, aux panoramas fantastiques pour cheminer au dessus des falaises de la Dourbie pour rejoindre le Pompidou, Laumet, la Clapade et à nouveau ces grandes landes pelées qui font le charme désuet du Larzac.

Arrivé à l’aplomb du Monna et de Massebiau, c’est une section tout en balcon qui est proposé sur un petit plateau secondaire offrant de superbes panoramas sur le Causse Noir où il faudra mettre le cap.

Car passé le pont de Massebiau, en fond de vallée, on quitte le Larzac pour grimper sur le Causse Noir sur une section commune aux Templiers et aux courses du vendredi (L’Intégrale et l’Endurance Trail). Et c’est le final par la ferme du Cade, le sommet de la Pouncho et bien entendu la grotte  du Hibou.

D’Est en Ouest, voici ainsi une belle traversée du plateau du Larzac pour en comprendre toute la symbolique et pour s’imprégner du silence des agneaux.

> Pour lire toutes les infos techniques : cliquez iciaffiche film

> Pour avoir des infos sur le Larzac : un site : www.larzac.org

> Et bien entendu, à voir le film : TOUS AU LARZAC sorti en 2011, un film documentaire de Christian Rouaud primé à Cannes dans la série documentaire